Éducation de qualité


   
                  
            
            
     
          $imageDescription

Découvrez le court-métrage : «(AIDS + B)²», nominé pour le Prix Citoyen de la ville de Paris (6ème édition du festival "Le Temps presse").

 

 

 


 

« Un enfant de 10 ans voit sa vie basculer lorsqu'il apprend l'existence de la maladie que l'on nomme « SIDA »… »

Film indien de Venky AV - Inde 2016 - 13min 32s

 

L'objectif de développement durable N° 4 : assurer l'accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d'égalité, et promouvoir les possibilités d'apprentissage tout au long de la vie.

L'ODD 4 et les cibles auxquelle le Groupe VYV compte contribuer :

  • Faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire.
  • Augmenter considérablement le nombre de jeunes et d'adultes disposant des compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à l'emploi, à l'obtention d'un travail décent et à l'entrepreneuriat.
  • Éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l'éducation et assurer l'égalité d'accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d'enseignement et de formation professionnelle.
  • Veiller à ce que tous les jeunes et une proportion considérable d'adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter.
  • Faire en sorte que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, notamment par l'éducation en faveur du développement et de modes de vie durables, des droits de l'homme, de l'égalité des sexes, de la promotion d'une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté mondiale et de l'appréciation de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable.

Si vous souhaitez consulter l'intégralité des cibles de l'ODD 4 : cliquer ici

 

Quelques références chiffrées au niveau mondial…
De façon générale l'accès à l'éducation progresse dans le monde. Les statistiques les plus récentes jettent cependant une lumière crue sur le nombre de ceux qui en restent exclus et l'ampleur du travail encore à accomplir.
- En 2015, 57 millions d'enfants en âge de fréquenter l'école primaire sont non scolarisés dans le monde, dont deux tiers sont les filles (ONU, 2017).
- 63 millions d'adolescents âgés de 12 à 15 ans sont privés de leur droit à l'éducation (ONU, 2017).
-165 millions d'enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition.
- Environ 168 millions d'enfants travaillaient en 2013.
- 47% des enfants en Asie du sud et 39% en Afrique subsaharienne ont un retard de croissance dû à la malnutrition qui handicape leur développement et leurs capacités d'apprentissage.
- 200 millions d'enfants ne bénéficient pas des programmes d'éducation, de soin et de développement de la petite enfance.
- 757 millions de personnes ne savent ni lire ni écrire. Deux tiers sont des femmes.

Et au niveau français
- En 2015, 87% de jeunes réussissent leurs études secondaires (CAP, BEP, Bac, etc.) (Éducation Nationale, 2017).
- En 2016, 8,8% des jeunes âgés de 18 à 24 ans résidant en métropole sont des sortants précoces, soit environ 500 000 jeunes (Éducation Nationale, 2017).
- Depuis 2000, la France a engagé sur le secteur éducation/formation plus de 2,5 milliards d'euros, contribuant chaque année à la scolarisation d'un million d'enfants et à la formation de 130 000 jeunes (Éducation Nationale, 2017).
- 70% de l'aide publique au développement française fléchée vers l'éducation, se concentre dans les pays de l'Afrique Subsaharienne (ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, 2017).

Pour le Groupe VYV : éducation et santé sont étroitement liés
En France, comme dans le monde, les attentes à l'égard de l'éducation sont fortes et multiples en matière de performance globale, de lutte contre les inégalités et d'insertion professionnelle.  Des études ont démontré les liens étroits entre l'éducation et la santé : les carences alimentaires, les maladies infectieuses… ont de lourdes conséquences sur la participation et l'apprentissage de l'enfant à l'école. Santé et éducation constituent ensemble un socle sur lequel s'appuie une dynamique par laquelle l'éducation va contribuer au maintien de la santé et la santé va créer les conditions nécessaires d'un meilleur apprentissage.
Une grande partie des problèmes peut être traitée efficacement par le biais de politiques et de programmes de santé, hygiène et de nutrition en faveur des élèves et des personnels de l'éducation. Le Groupe VYV s'engage d'ores et déjà par le biais de ses entités et de ses partenaires à promouvoir l'éducation pour tous.
La MGEN notamment est devenue membre fondateur de la chaire Unesco « ÉducationS et santé ». Le Groupe VYV soutient et abonde ce partenariat. À travers des pôles Recherche et Formation, la Chaire « E´ducationS & Sante´ » renforce les liens entre les universités, les décideurs, les praticiens et la société civile pour optimiser les transferts de connaissances, elle a pour ambition de donner à chaque enfant et à chaque jeune les moyens de prendre en charge sa propre santé. La chaire s'inscrit dans la perspective d'atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies, une volontée partagée au sein du Groupe VYV, où MGEN développe des actions pédagogiques en faveur d'une nouvelle éducation à la santé.